• Camille Prost

Lire pour comprendre aujourd'hui et inventer demain

Mis à jour : mai 12


Extirpons-nous de l'actualité brûlante et anxiogène, sortons de la dictature des chiffres et des statistiques, fuyons les avis des spécialistes qui n'en sont pas et prenons le temps de nous élever vers d'autres sphères... Je vous promets que l'air y est plus respirable.

Une fois n'est pas coutume, je ne parlerai pas de musique, pas de mécénat, pas d'enseignement... mon propos sera exceptionnellement généraliste, plus transversal : voici 5 livres pour prendre de la hauteur.


a) Notre rapport au temps

Hartmut Rosa, Aliénation et accélération, vers une théorie de la modernité tardive

La vie moderne est une constante accélération. Dans toutes les sociétés occidentales, les individus souffrent toujours plus du manque de temps et ont le sentiment de devoir courir toujours plus vite, non pas pour atteindre un objectif mais simplement pour rester sur place. Ce livre examine les causes et les effets des processus d’accélération propres à la modernité, tout en élaborant une théorie critique de la temporalité dans la modernité tardive.

Hartmut Rosa soutient l’idée que l’accélération engendre des formes d’aliénation sévères relatives au temps et à l’espace, aux choses et aux actions, à soi et aux autres. Sous la pression d’un rythme sans cesse accru, les individus font désormais face au monde sans pouvoir l’habiter et sans parvenir à se l’approprier. Cet auteur a l'art de conceptualiser ce que tout le monde vit au quotidien, ressent et éprouve... avec une certaine virtuosité !


b) Notre rapport au monde

Hartmut Rosa, Rendre le monde indisponible

Dominer le monde, exploiter ses ressources, en planifier le cours… Le projet culturel de notre modernité semble parvenu à son point d’aboutissement : la science, la technique, l’économie, l’organisation sociale et politique ont rendu les êtres et les choses disponibles de manière permanente et illimitée. Mais alors que toutes les expériences et les richesses potentielles de l’existence gisent à notre portée, elles se dérobent soudain à nous. Le monde se referme mystérieusement ; il devient illisible et muet. Le désastre écologique montre que la conquête de notre environnement façonne un milieu hostile. Le surgissement de crises révèle l’inanité d’une volonté de contrôle débouchant sur un chaos généralisé. Et, à mesure que les promesses d’épanouissement se muent en injonctions de réussite et nos désirs en cycles infinis de frustrations, la maîtrise de nos propres vies nous échappe.

S’il en est ainsi, explique Rosa, c’est que le fait de disposer à notre guise de la nature, des personnes et de la beauté qui nous entourent nous prive de toute résonance avec elles. Telle est la contradiction fondamentale dans laquelle nous nous débattons. Pour la résoudre, cet essai ne nous engage pas à nous réfugier dans une posture contemplative, mais à réinventer notre relation au monde.

Inspirant, et dans la continuité du premier livre recommandé.

c) Notre rapport à l'autorité

Michel Foucault, Surveiller et punir

Sous-titré Naissance de la prison, Surveiller et punir examine l'émergence historique de la prison, et avec elle, celle d'une forme de rationalité politique dominante dans les sociétés occidentales depuis l'âge classique : la discipline. Moins vendeur qu' Hartmut Rosa me direz-vous ? Ne vous fiez pas à cette première impression, ce livre permet de décrypter de nombreux phénomènes actuels ! Regardez autour de vous et tentez de dénicher ce qu'il reste de la société des supplices et ce qu'il reste de la société disciplinaire.

Besoin de réfléchir à la gestion des pandémies dans nos sociétés ? Rendez-vous au début du chapitre III intitulé "Le Panoptique". Surveiller et Punir est en effet bien plus qu'un livre sur le système pénitentiaire, c'est un essai sur les mécanismes de pouvoir, sur l'autorité, sur l'éducation et sur les fondements de l'ordre social.


d) Notre rapport à la campagne

Valérie Jousseaume, Plouc pride, un nouveau récit pour les campagnes

Vous voyez vos amis citadins fuirent la ville ? Vous fantasmez une vie proche de la Nature? Ou, vivant déjà à la campagne, vous vous inquiétez du choc des cultures qui est à l’œuvre actuellement entre les néoruraux bobos et les ruraux ancrés ici depuis plusieurs générations ? Valérie Jousseaume va vous éclairer. Dans le contexte flou de la crise de notre modèle de société, ce livre est né des questions sur notre devenir : comprendre où en sont les campagnes pour imaginer où elles vont, participer à la construction d’un récit cohérent sur et pour les campagnes, donner du sens à la transition en cours pour les territoires, permettre aux acteurs de terrain de retrouver un pouvoir de réflexion et d’action. Ce livre extrait la question rurale hors du cadre mental actuel de l’ère de la modernité, de ses mesures, de ses indicateurs et de ses certitudes, pour libérer le regard sur notre histoire et notre territoire.

e) Notre rapport à l'habitat

Gaston Bachelard, La poétique de l'espace

"Logé partout, mais enfermé nulle part, telle est la devise du rêveur de demeures..." écrit Bachelard dans La poétique de l'espace, un livre qu'il publie en 1957. Un ouvrage brillant permet de réfléchir, entre autres, à ce que signifie le fait d'habiter quelque part et aux rêveries qui en découlent... Vous pensez qu'après quelques confinements, vous connaissez les moindres recoins de votre maison et que vous avez épuisé leurs ressources poétiques ? Vous croyez avoir besoin d'évasion, de pays exotiques et de voyages riches d'ailleurs ? Reparlons-en après avoir parcouru La poétique de l'espace. Vous reprendrez bien une dose d'imagination créatrice ?




47 vues0 commentaire