• Camille Prost

5 astuces pour interviewer un artiste et retranscrire cet entretien

L'Opéra de Dijon m'a commandé cette année une série d'entretiens avec les artistes phares de sa saison. L'occasion pour moi de vous livrer quelques secrets de fabrication ! L'exercice n'est pas simple, même plutôt périlleux car technique.

La période de crise sanitaire que nous traversons nécessite également de privilégier les interviews en visioconférence, ce qui nous fait perdre une partie de ce qu'on nomme le langage non verbal. Alors, voici quelques astuces si vous devez vous atteler à l'exercice dans le cadre de votre travail.

Vous êtes chargé.e de communication ? Chargé.e de mission avec un volet rédactionnel important ? Vous êtes en charge des réseaux sociaux ? Vous souhaitez mettre en avant un artiste avec qui vous collaborez, cet article devrait vous intéresser...

  1. La préparation est une étape clef à ne pas négliger

Peut-être connaissez vous par cœur l'artiste que vous allez rencontrer, mais, si ce n'est pas le cas, un travail de compilation d'informations et de recherches complémentaires vous attend. C'est la première étape car, non, survoler sa biographie ne suffira pas ! Je vous recommande d'écouter certains de ses enregistrements s'il est musicien, de lire certains de ses entretiens passés, d'examiner ses réseaux sociaux, de visionner des vidéos.

Vous ne trouvez rien sur cette personne ou pas grand chose ? Inutile de vous inquiéter, cela vous en dit déjà beaucoup sur elle : sa discrétion, sa conception de la carrière, son rapport aux médias...

En somme, il faut une étape d'imprégnation d'un univers artistique singulier. Ce travail liminaire est une des clefs de la réussite.


2. Pendant l'échange, laissez vous surprendre !

Inutile de vous dire de rédiger vos questions en amont et avec soin. Ni trop, ni trop peu !

Ayez en tête celles qui sont essentielles et gardez de côté quelques questions supplémentaires. Certaines inspireront votre interlocuteur ; il sera alors prolixe.

À l'inverse, certaines de ses réponses peuvent être extrêmement brèves. Avoir quelques questions supplémentaires vous rassurera dans cette situation. Cela peut donner un jeu de questions/réponses plus serré. Ce style est intéressant. Accepter, donc, de ne pas maîtriser entièrement le tempo. Vous avez un canevas ; plus vous aurez préparé l'entretien, plus vous serez en mesure de vous laisser surprendre, de rebondir et d'improviser dans ce cadre strict que vous avez posé.

Faut-il enregistrer l'entretien ?

Si vous êtes néophytes en la matière, oui, cela vous rassurera. Ensuite, inventez votre propre méthode. Certains prennent le temps de tout retranscrire mot à mot, d'autres rédigent l'entretien dans la foulée, lorsqu'ils ont encore tout en tête, c'est mon cas. J'aime être encore dans l'ambiance de l'échange au moment de la transcription. Cela me donne même la délicieuse impression de ne pas être seule lors de cette phase d'écriture !



3. Maîtrisez votre style : du délicat passage de l'oralité à l'écriture...

Si vous choisissez ce format d'entretien, c'est que vous êtes à l'aise avec l'idée que le ton sera vivant, spontané, plus libre qu'un texte classique. Il faut donc retranscrire toute la vitalité de l'échange verbal, tout en ôtant les scories de la langue parlée, qui ne passent pas du tout à l'écrit.

Je m'explique, personne n'a envie de lire des "euh", "ben", des répétitions peu élégantes et surtout des phrases qui ne se terminent pas. Car, oui, je vous assure : presque tout le monde commence des phrases puis part sur autre chose à l'oral, ce qui ne facilite pas les choses au moment de la rédaction de l'entretien. Vous en ferez sûrement l'expérience frustrante : un début très prometteur ... mais qui n'a jamais donné naissance à l'autre partie de la phrase !

Mon conseil : enlevez tout ce qui n'est pas correct d'un point de vue grammatical, reformulez pour que toutes les phrases se tiennent et s'enchaînent logiquement mais laisser aussi certaines exclamations, certains élans pour préserver l'énergie que vous avez perçu au moment de la discussion. Rebondissez, intervenez, évitez surtout l'alternance questions/réponses très scolaire. Vous êtes musiciens ? Pensez en termes rythmiques et évitez-nous un ostinato soporifique !


Remerciez la personne de vous avoir accordé du temps, soignez la relation et faites lui toujours relire l'entretien pour validation. C'est peut-être votre texte, mais ce sont surtout ses propos !


4. Prendre de la hauteur : et si ce texte doit s'insérer dans une série ?

Si vous avez envie d'intégrer cet entretien au sein d'un ensemble plus vaste - pour que vous puissiez en avoir plusieurs sur le même modèle - se pose le problème du tout. Il vous faut alors préparer des questions qui sont communes à tous vos entretiens et d'autres qui sont spécifiques à chacun. C'est de la subtile articulation de ces deux types de questions que naît la cohérence d'une série !

Trop de questions communes et le lecteur se lassera vite ; aucun rapport entre les différents interviews et le lecteur ne percevra pas la cohérence de l'ensemble. Vous avez compris, évitez les deux écueils : la répétition et la dispersion.

Choisissez aussi minutieusement l'ordre de présentation de ces entretiens, vous pourrez alors créer une forme de narration et éditorialiser la série. Soyez créatifs !


Pensez aussi à puiser dans ce vaste ensemble pour y extraire certaines parties, utiles notamment pour créer des contenus plus courts, ce qui est idéal pour les réseaux sociaux par exemple. À chaque cible, à chaque support, à chaque medium, son contenu adapté !


5. Trouvez des sources d'inspiration.

Voici quelques-uns des entretiens que j'ai rédigés pour l'Opéra de Dijon. J'espère qu'ils vous seront utiles !

Bonne lecture à tous, en compagnie d'Ariane Matiakh, Gilberto Gil, Bertand Chamayou, Anouar Brahem, Nicola Raab et Leonardo García Alarcón...

http://opera-dijon.fr/fichier/rte/ITW-Ariane-Matiakh_VF_2709.pdf

https://opera-dijon.fr/fichier/rte/ITW-Gilberto-Gil.pdf

https://opera-dijon.fr/fichier/rte/ITW-Bertrand-Chamayou_2.pdf

https://opera-dijon.fr/fichier/rte/ITW-Anouar-Brahem_2911.pdf

https://opera-dijon.fr/fichier/rte/Mecenat/ITW-NR_V2.pdf

https://opera-dijon.fr/fichier/rte/ITW-LGA.pdf


D'autres restent à venir, rendez-vous sur les réseaux sociaux et le site de l'Opéra de Dijon :

https://opera-dijon.fr/fr/au-programme/actualites/

https://opera-dijon.fr/


Vous avez besoin de mes services ? Vous cherchez une plume qui connaît la musique ?

Rendez-vous sur le site de Calamus Conseil et écrivez-moi : contact@calamusconseil.fr

55 vues0 commentaire